Vakband Show
days
2
0
9
hours
2
3
minutes
5
8
seconds
3
9

Laura, la fille en mode YOLO!

Laura, jeune femme de 25 ans est consultante en Intérim dans la vie de tous les jours. Sa deuxième passion, son amoureux avec qui elle décide d’intégrer le groupe! C’est ainsi qu’elle a été affectueusement surnommée Lego N°1 … Mais Pourquoi ?  Pour sa capacité à s’emboiter avec sa moitié Mathias, alias Lego N°2 quand ils dansent sur du Dancehall. Ces deux tourtereaux sont parfaitement en osmose et n’hésitent jamais à se soutenir l’un l’autre: Imaginez donc ces deux Légos en pleine prestation nocturne avec leur paire de lunettes solaires; tout ça parce que Lego N°1 n’avait pas ses lunettes de vue ! EPIC!

 

…Un petit bout de femme qui aime la vie

Elle est adepte de tous les sports , à l’extérieur comme à l’intérieur. Il n’y a pas grand-chose qu’elle n’aime pas. Mais par contre, elle a en horreur la couleur orange… Une couleur pourtant clée dans VaKBand !

Passionnée par le chant, sa voix puissante est capable de surpasser toutes les autres. La danse c’est son dada et au moindre rythme entraînant, la voilà qui se tortille comme un lombric. C’est sans aucun doute ce qu’on appelle avoir la musique dans la peau!

“CARPEDIEM” et “YOLO” sont les mots qui qualifient le mieux cette petite boule d’énergie ; elle évite au maximum de se prendre la tête sans raison et prend la vie comme elle vient.

 

….Pourquoi Vakband ?

L’idée de rentrer dans un groupe à pied la tentait depuis des années. C’est donc tout naturellement que son choix s’est porté sur Vakband quand, Jeremy, membre actif du groupe et  ami de longue date, lui propose de se lancer et de rejoindre le groupe l’année dernière, soit la rentrée 2017. C’est alors qu’elle débute l’aventure avec son binôme dans la section “Ti-bwa”.

Si elle devait garder un seul break ? le 27 sans hésitation ! Elle le trouve entraînant, avec son rythme  endiablé. Sa chorégraphie est géniale dit-elle, surtout quand on mate ses….enfin bref. Nous n’en diront pas plus ! Elle kiffe ce break!

Pétillante et remplie d’énergie, elle est toujours prête à aider sans compter et se met à contribution volontaire quand le groupe a besoin de coups de main. L’année prochaine, elle souhaite s’impliquer davantage en rejoignant la commission logistique.

La p’tite « Lego » a été une recrue de choix en cette saison 2017/2018. Toujours le pep’s quoi qu’il arrive, son humour borderline ferait sourire même l’individu le plus coincé. Nul doute ! Elle s’est bel et bien fait une place au sein de la VaK’family et ne compte pas s’arrêter de si tôt !  

 

 

By  Sam & Valou

Mafio : La musique est sa passion!

A 27 ans, Ludovic alias Mafio est un passionné de musique. Discret mais souriant, Ludovic a su se faire une place au sein du groupe VaKBand.

Un Retour aux Sources avec Vakband
De retour en Martinique après plusieurs années en France, Ludovic a intégré le groupe en Décembre 2016. Il est revenu au pays avec la volonté de faire une activité locale pour se ressourcer. La musique rythmant déjà sa vie, ce jeune compositeur souhaitait devenir membre d’un groupe de carnaval. VaKBand lui a été recommandé… Et depuis?

Coup de foudre ! Ludovic va vivre son deuxième Carnaval au sein du groupe dans la section « Tum ». Il sait parfaitement comment faire des merveilles avec son « Tum médium » et ses baguettes.. Cet amoureux de la musique est satisfait de son intégration, mais également très surpris de la diversité des breaks (différents morceaux) ! Composition, invention ? Il y en a pour tous les goûts et VaKband est tout ce qu’il lui fallait !
Doué, Ludovic est maintenant chef de section et sait se rendre disponible et partager son talent avec les autres joueurs de sa «team» !

Son experience au sein du groupe
De nature réservé mais très observateur, Mafio est plus que ravi de son expérience avec VakBand et témoigne: « Ce que j’aime le plus dans le groupe c’est le côté associatif. On ne vient pas juste pour jouer et au revoir. Il y a une vraie vie associative avec des ateliers, des sorties, des « after repet ». Cela renforce la cohésion de groupe et facilite l’intégration. Très nombreux dans l’association, ces différentes activités permettent à tout le monde de se connaître. »

Humble et courtois, Ludovic est attentif aux personnes qui l’entourent. Sa timidité fait partie de ses atouts et vite cette barrière passée. Il sait être quelqu’un de très attachant.
Mais ce qui est sûr c’est qu’une fois en tête à tête avec la musique, il rentre de nouveau dans sa bulle…  Celle où ils ne font plus qu’un et dans laquelle il s’exprime ! Ce qui expliquerait sûrement son sérieux lors des répétitions!

He’s in love with music and Carnival like that !

By Valou

Olivia : Une femme de caractère sous un coulis de douceur!

C’est à bord de son emblématique twingo que la jolie Olivia débarque sur la planète VaKBand en septembre 2015. La Belle a l’air timide, mais très vite, l’impression vire : elle est agréablement piquante !  

 

Dans la vie…

Olivia est une trentenaire qui aime la vie de toutes ses forces. Et de la force, elle en a. Elle semble la puiser au sein même de son foyer, auprès des siens. Éperdument amoureuse de ses animaux de compagnie, et des animaux en général, il y a fort à parier que ce qui lui plait au fond, c’est l’authenticité. D’ailleurs, elle montre bien l’exemple. Et professionnellement, la demoiselle occupe un poste dans les laboratoires qui surveillent et communiquent sur la qualité de l’air en Martinique.  

 

De retour au pays

Après plusieurs années à Toulouse, c’est tout naturellement que la jeune femme revient sur son île natale pour profiter de jours joyeux et de moments ensoleillés. Avec le petit plus de retrouver d’anciens camarades de sa vie d’étudiante, Olivia s’adonne à certains loisirs tels que la création de magnifiques boucles d’oreilles originales, le sport ou encore… Rejoindre VaKBand !!  

 

… Et dans VaKBand ?

Olivia est d’une douceur sans égal. Toujours aux petits soins avec ceux qui l’entourent, elle nous rappelle souvent la conduite à tenir quand les poussières sahariennes s’emparent de notre ciel. Mais attention, qui s’y frotte s’y pique. La fille a du caractère, et si elle a quelque chose à dire… bah ! Elle dit. Après deux ans en tant que clochette, c’est la section des Tum basses qu’elle rejoint à la rentrée de 2017. Et pendant ce carnaval, c’est avec un plaisir immense qu’elle rythmait les breaks à coups de maillets sur la peau de son instrument. Sans aucun doute, avec Olivia, Vakband avance, et avec VaKBand, Olivia s’épanouit !  

 

By Laëtitia

Charlène aka Sharlen!

Mais qui est cette magnifique jeune femme au regard de feu que l’on voit souvent sur les photos?  C’est parti on vous dit tout sur elle… Ou presque!

Charlène (aka Sharlen), est un petit bout de femme de 34 ans, pleine d’énergie, et mère d’un petit garçon. Agent d’escale à l’aéroport Aimé CESAIRE, cette amoureuse de la vie aux magnifiques yeux verts, a le regard qui tue. Ne vous y trompez pas, il en dit long sur la personne; charmante, mais ne manque jamais de faire remarquer quand les choses ne lui plaisent pas, toujours avec diplomatie, nous dit-elle !!!.

Pourquoi VaK’Band?!

… Et pourquoi pas !? Sharlen fait sa rentrée de bandit en septembre 2015 après plusieurs années de réflexion, à la recherche d’une activité qui bouge, pour se divertir un peu. C’est donc par le biais d’une amie déjà membre qu’elle se lance dans la VaK’aventure.

Elle débute en intégrant la section cloche et devient chef de section l’année suivante ; une tâche qu’elle a pris très à coeur en restant à l’écoute des membres de sa section.

Pour cette nouvelle saison, vous avez certainement remarqué le changement d’instrument ; ravie de pouvoir s’exercer à celle qui la fait temps vibrer depuis ses débuts: la Grosse Caisse. C’est donc avec son imposant instrument et sa paire de maillets qu’elle jouait fièrement dans les rues de Fort-de France pendant les jours gras.

Sharlen rejoint le bureau de surcroît pour sa 3ème année au sein de l’association ; élue secrétaire, cette jeune femme a su, sans aucun doute, s’intégrer avec charisme et passion.

Dites soleil, cocktails, ou encore Plage, les ingrédients pour une parfaite journée de repos pour cette jeune maman pleine de vie.

Vous l’aurez compris! authentique et déterminée, Sharlen est une femme pleine d’atouts qu’il faut savoir prendre avec des pincettes ou avec des fruits de mer, à vous de choisir, elle en raffole!

 

By Valou

MERCREDI DES CENDRES : Saint Valentin ? J’peux pas, j ai vidé!

MERCREDI DES CENDRES, Pé pé, Pa Palé, Pa Palé Pa Di Ayen !!

Ça y est c’est le dernier jour du carnaval, il y a comme un parfum de fatigue, d’excitation et de mélancolie mélé dans l’air. Alors tout le monde est plus calme, il faut savourer chaque seconde. Le RDV est donné cette fois à 10h pour permettre aux bandits de reprendre un peu de forces avant de tout donner dans les rues de Fort de France.  

 

Mercredi des Cendres et St Valentin en même temps

Le costume du jour « la Reine de cœur » pleure autant Vaval que la Saint Valentin. Nulle tergiversation, pas de Ligue des Champions, c’est la sans Valentin parce qu’aujourd’hui j’ai vidé  !! L’excitation prend le dessus, les bandits sont prêt avant l’heure, alors c’est partie pour  la dernière photo de famille du carnaval 2018. Ca chante,c a vanne dans tous les sens, il est l’heure de rejoindre les pleureuses et de finir en beauté.

 

Last One, Y pati

Pipipipi, Jessy siffle les 4 coups et c’est partie pour l’après midi de vidé. Notre costume du jour accompagné de ses cœurs gonflés à l’hélium ne passe pas inaperçu au cœur du vidé !! Premier tour, surprise, Esy Kennenga que l’on ne présente plus nous a rejoint, la section caisse claire est ravie, un ancien de retour, “Do you remember Bordeaux”….  Deuxième tour, c’est “la fée ruban” qui rejoint les filles en Chacha (maracasse), la folie s’empare du groupe et la foule nous le rend bien. Pendant plus de 4h ils ont tout donné jusqu’à la dernière goutte de carburant. La pluie n’y a rien changés, Une communion indescriptible entre carnavaliers. Sa Majesté Vaval n’est plus, il faut lui rendre hommage. Pé Pé Pa Palé, Pa Palé pa di Ayen !!! Je vous laisse chanter la version plus piquante !!!!
 ils chantent, dansent, sautent, dans tous les sens, et puis,… s’en vont… Le carnaval n’est plus.  

 

Y tété bon kon an bonbon

Le Vaval s’en est allé, pour mieux renaître de ses cendres, l’année prochaine. En attendant son retour, on vous donne Rdv à la mi-carême pour les résultats du Vaval d’or….

 

To be continued…..   Ave VaKband  

 

By Laure  

MARDI GRAS c’est Apiyé Pa Kraké

Nous y voilà! C’est mardi gras !!! A l’accoutumée jour des Diables Rouges, VaKBand a prévu de briller de mille feux pour ce grand jour de parade.

Nou anlè sa : les bandits impatients

Neuf heures, les bandits commencent à investir le QG, avec en tête tout ce qu’il y a à faire avant de rejoindre les carnavaliers. Chacun alors s’adonne à sa tâche: maquillage, distribution de repas, concoction de cocktails, mise en place des costumes….. L’impatience se fait sentir. Pressés de ne faire plus qu’un avec la foule, cette marée humaine parée de Rouge, nous voilà prêts pour une parade pleine de promesses.

La pluie : invitée surprise

Quelle efficacité!! 14h30, tout le monde est prêt à descendre quand la météo décide de faire des siennes. Impuissants, nous voilà pris au piège. Il nous est littéralement impossible de rejoindre les rues de la capitale. Alors sans attendre, les bandits, qui portent décidément bien leur nom, commencent à s’ambiancer, l’euphorie s’empare du groupe !

FdF nous voilà !

16h, enfin une accalmie, tout le monde est chaud bouillant ! Photo de groupe quotidienne et aux 4 coups de sifflet le break est lancé, 1/2/3 frappes et hop la musique retentit. C’est le début de la parade. Les bandits sont comme happés dans un flux d’énergie qui s’embrase à la tombée de la nuit. Ils donnent tout à un public d’exception.

Un coup de baguette magique et les leds du costume de la bet à fé s’allument à l’unisson. La foule est émerveillée, elle applaudit et semble en redemander. Alors les joueurs qui se pensaient épuisés redoublent d’effort et jouent encore plus fort !

Tout sa pa sa …!

Il est 20h. Il nous faut quitter les rues de Fort de France; le groupe est attendu en soirée. Costumes et matériels pliés, voila, le dîner est servi !!! La nuit sera courte pour les plus solides. Le rdv est fixé à 23h direction le Robert pour : “le diable s’habille en Walpa”.

Comme une odeur de fin dans l’air, Le carnaval, on l’aime ou on l’aime.

Lundi Gras “ Frais comme un gardon”

Il est 4h du matin et une poignée de bandits (les plus warriors) monte dans le bus direction Schoelcher et son vidé en pyjama. Les carnavaliers sont chauds bouillants.Quelques vocalises et étirements le temps de se mettre en place et……….le top départ est donné, 5H00 du mat, I PATI !!! Quartier après quartier, kilomètre après Kilomètre, la foule danse, prend du plaisir et ça se voit .

Mi bel bagay, piti kon vié, toute moun ansanm ansanm, pa douvan, pa déyè VAKBAND, assou koté. pendant plus de 2h une marée humaine déferle dans les rues de la ville, jusqu’à la place des Arawaks.

 

Qui dit lundi gras, dit : “Parade du SUD”  

Au même moment , une autre équipe s’affaire au QG. Aujourd’hui, c’est le lundi Gras, tout doit être prêt à être transporté pour des préparatifs délocalisés. Une logistique bien rodée, qui demande néanmoins un peu d’huile de coude. Costumes, repas, ravitaillement, vélo, pharmacie, petit matériel,caddies, instruments, …, il ne faudra rien oublier.

Le RDV est à 10:00, revoilà les bandits, excités à l’idée de prendre le premier bus de ces jours gras ! Ahhhhhh “ LE BUS”, doux mélange improbable d’échauffement de cordes vocales, de blagues en tout genre, et de colonie de vacances ; mêlés d’instants fraternels où sont inventés et entonnés les meilleures chansons du groupe  !

Des trajets toujours hauts en couleurs synonyme de décompression totale !

Nous avons donc quitté les rues de la Capitale pour la commune de Rivière Salée qui accueille la 2ème édition du Festisud ; autrement dit la familiale parade du Sud sous les auspices des reines, mini reines et autres.  Accueillis par une belle pluie, les bandits ont su se réchauffer en mettant une sacrée ambiance avec le groupe Ti Kadans et c’est donc gonflés à bloc qu’ils ont paradé arborant  avec fierté la chatoyante tenue  « zindiens »!

Il m’est glissé à l’oreillette que le costume était en accord avec la météo ! Une petite danse  de la pluie !!!

Parole de Bandits : Inside VKB

Deux nouvelles bandidas ont vécu de manière particulière ce lundi gras.

Christelle,contrainte d’abandonner son fût,  a été réquisitionnée afin d’être relai. Rôle qu’elle a pris à coeur mais s’est surtout régalée “être immergée au sein du groupe et de ressentir vibrer chaque instrument”. Elle en veut encore !  

Quant à Béatrice,  Dite tactac. Comme son nom l’indique, la miss a été l’une des plus courageuses , enchaînant le vidé en pyjama de Schoelcher et la parade de Rivière Salée. Et aujourd’hui quand on lui demande de décrire ses sensations, cette image lui revient à l’esprit : “A peine le  temps de boire une gorgée dans la potion rafraîchissante du bandit « à base de citron » qu’une pluie diluvienne s’abat sur nous. Quel meilleur moment pour nous de danser tous ensemble pour invoquer les esprits du carnaval?”

Beau résumé de ce lundi gras qui restera dans bien des mémoires grâce à nos couleurs, à ces parapluies fluorescents, ces échanges entre carnavaliers et des breaks variés à n’en plus finir.

 

By Cawo

 

Dimanche Gras “Toubyon Kannaval”

Après des mois de préparation, nous y sommes enfin! C’est le Jour J. Le Dimanche gras marque le début des festivités: 4 jours de liesse tant attendus par les carnavaliers… Et les bandits ne font pas exception. Mais dimanche gras c’est aussi et surtout l’aboutissement de semaines de sacrifices pour les uns et les autres, répétitions tardives, ateliers costumes, et logistiques en tous genres. En somme, c’est le jour où nous faisons part au public de tout le travail réalisé en amont.

Au pas de course !

Il est 9h, quand les premiers bandits arrivent au quartier général. Joueurs et helpers s’activent déjà telles des petites fourmis. A chacun sa mission: distribution et finitions des costumes, préparation des VaK’Cadies, maquillage, derniers rodages des instruments, essayages de nos superbes lunettes VKB flambant neuves (une exclusivité Hi Wear)… Et le tout dans la bonne humeur… 11h30: Il est déjà l’heure de se restaurer, de prendre des forces avant la 1ère parade car non sak vid pa ka rété doubout! 13h30: Une première! Nous sommes en avance. De mémoire de bandit ce n’était jamais arrivé. Nous avons même le temps de faire un briefing pré-parade: dernières recommandations, placements et bien évidemment bandit un jour bandit toujours… Dernières vannes… Et hop! Direction le Canal Levassor pour un Toubyion Kannaval… (A venir très très vite le détail de tous nos costumes de ce carnaval 2018) Un premier jour de Carnaval qui a tenu toutes ses promesses De retour au QG après 4h de parade, les bandits sont éreintés mais le coeur comblé des sourires, des encouragements et applaudissements d’un public venu en nombre malgré la pluie. Vincent, bandit de VKB Bordeaux, qui chaque année revient au pays pour vivre ces jours gras, garde un souvenir impérissable de ce dimanche gras 2018: «A chaque retour au pays, VaKband c’est un passage obligatoire! Quand je fais ma valise la première chose que je mets c’est ma caisse claire. Et quand je vois comment je suis accueilli à part les bandits, je sais pourquoi je tiens tant à jouer avec eux coûte que coûte ! Alors quand le dimanche gras arrive, la seule question à se poser c’est : Bon…on joue quand ?! Et c’est toujours trop court, d’ailleurs ça me manque déjà ». Ce dimanche gras était juste magique et de bon augure pour les jours suivants…

Retrouve l’inside Vakband du dimanche gras en cliquant : ICI

By Lika

Laëtitia : Miss Coeur du groupe!

Laëtitia alias « Titia » est une jeune infirmière de 28 ans, véritable sacerdoce pour cette amoureuse de la vie. Au sein du groupe, le tempérament de feu de la belle a été à l’origine d’un surprenant surnom: Gody ! Très cocasse quand on en connaît l’origine ! Mais ce qui se passe dans VaK’band reste VaK’band…

Après un carnaval en tant qu’helper; Laëtitia décide de se lancer et d’intégrer le groupe! A la rentrée 2015, elle prend donc part à l’aventure avec les « Ti-bwa » dont elle devient chef de section l’année suivante. Fière de sa culture créole et extravertie, c’est toujours avec son petit grain de folie qu’elle aime se déhancher sur le « Tac pi tac pi tac tac » de notre traditionnel break 13.

Pour cette année 2017 la commission costume s’est parée d’une co -responsable idéale, puisque de nature créative, Laetitia aime faire part de ses idées et prend à coeur sa mission: celle de rendre beaux les bandits dans les rues de la capitale.

Avec Laëtitia, impossible de s’ennuyer! La musique comme acolyte, elle sera tantôt fofolle, douce, souriante, avenante , motivée, rigoureuse et appliquée. Toutes ces qualités qui font d’elle une personne entière qui aime la vie et ses cadeaux! D’ailleurs ne lui parlez pas d’égoïsme, de racisme ou de fanatisme! Miss Cœur ne rate jamais une occasion de glisser des petits messages d’amour. Toujours le mot réconfortant, elle sait être à l’écoute et aux petits soins des autres.

Mais bon…. Pa kité kow seduit car son cœur lui est déjà pris.

 

By Cawo et Valou

Et Voici notre Grosse Caisse endémique, Kenny dit kweezy!

De Bordeaux à notre île.

Chef de section hors paire, ce tout jeune éducateur spécialisé de 24 ans a intégré le band en 2011 à Bordeaux, désireux de se réchauffer un peu et de voir les dessous du Carnaval ! Chose faite, car depuis, il a sa Grosse Caisse dans la peau et fait preuve d’une belle dévotion envers sa team qu’il tient à galvaniser avant chaque parade! Un vrai manager ! Vous ne pouvez pas louper ce grand gaillard et ses coups de maillet puissants dans les rues de la Capitale depuis 2013.

Monsieur “j’aime faire rire”.

Kenny est également connu pour son sens aigu de l’autodérision et ses blagues qui laissent quelques fois, bon nombre d’entre nous dans un flou artistique total. Il se dit d’ailleurs que le monsieur aurait inventé l’humour au 3eme degré !

Il participe activement à la cohésion et à la vie du groupe. D’ailleurs, les membres ont fait de lui cette année, le fer de lance de la commission loisir ! Ce qui nous promet une année riche en activités originales et des fous rires à la pelle .

Mets de la couleur dans ta vie .

”Prendre la vie du coté FUN”, voila bien une phrase qui pourrait être le mantra de Kenny ! Il n’aime pas se “prendre la tête “ et préfère la teindre selon ses envies du moment, car oui, notre ami est aussi connu pour ses délires capillaires qui sont à la hauteur de son humour ! Le rouge, le “gris”, le jaune n’ont plus de secrets pour lui. Les enfants ? C’est son affaire, ils adorent Kenny et il le leurs rend bien ! Adepte des soirées jeux de tous genres, il paraît impossible de s’ennuyer en sa compagnie !

Bref tu l’auras compris il faut toujours avoir un Kenny dans sa vie, tout comme lui aura toujours besoin d’un coloriste.

By Cawo